Cultiver ses cacahuètes

Cultiver ses cacahuètes

Épatez vos amis avec la culture de vos cacahuètes

Je mange des cacahuètes pour l’apéro. J’en mélange aussi dans mes recettes gourmandes. Et je suis sure que vous êtes comme moi.
Et oui, nous sommes nombreux dans ce cas.
Où est l’originalité ?
Une solution ?
Dans cet article, nous allons apprendre à faire pousser nos propres arachides au jardin ou sur le balcon, (puisque l’arachide peut pousser en pot)

Ça vous dirait  de servir à votre famille et à vos amis
des cacahuètes de votre culture perso ?

Je vois déjà leur étonnement : « vous prendrez bien quelques cacahuètes du jardin ? »
Et bien comme je cherche à cultiver au maximum ce que je mange, et comme ça me dirait bien d’épater mes convives, voici mon nouveau défi, faire pousser des cacahuètes.

Après avoir lu cet article vous saurez

  • comment semer et faire pousser des cacahuètes  chez-vous, en pleine terre au potager ou en pot, sur la terrasse ou le balcon.
  • comment réussir la culture de la cacahuète facilement.
  • que l’arachide ne pousse pas sur un arbre, mais plutôt comme un haricot…
  • vous saurez quand semer et quand récolter la cacahuète.
  • que la cacahuète est intéressante pour la santé
  • comment cuisiner l’arachide. Des idées de plats.

Mais avant de s’emballer, 
peut-on cultiver des arachides dans notre région?

J’ai chaussé mes lunettes et je suis partie à la recherche de renseignements sérieux.
Et…roulement de tambour…oui c’est possible ! (en France du moins et au Québec)

Car bien que l’arachide ou cacahuète soit originaire du Mexique et de l’Amérique centrale, elle a été acclimatée en France où il existe des producteurs, dans les Landes. Quoi de plus naturel puisque leur terre est sablonneuse, ce qui semble plaire aux arachides.
On trouve aussi des producteurs d’arachide en Bretagne (Finistère).
Il leur faut aussi de la chaleur (30°C).
Terre légère, chaleur…nous savons de quoi elle a besoin, à nous maintenant de nous adapter pour l’acclimater.
Qu’à cela ne tienne, nous allons les débuter en intérieur pour ne les sortir qu’après les gelées.

Vous relevez le défi ?

Arachide ou cacahuète
qui es-tu ?

planter l'arachide chez soiCacahuètes, un terme qui vient directement de l’aztèque (elle était cultivée depuis longtemps par les Aztèques qui l’appelaient tlacacahuat (en nahuatl, leur langue).
Arachide ou cacahuète, c’est la même chose, cacahuète étant plus souvent la graine.
D‘origine tropicale, Arachis hypogaea, de son nom scientifique, est parfois appelée pois de terre ou encore pistache de terre. Il s’agit d’une légumineuse annuelle comme le pois ou le haricot de 20 à 90 cm de hauteur. .
Pourtant, ses fruits se récoltent sous terre.

gynophore d'arachideEn effet, elle est particulière. Cette originale porte des fleurs jaunes, papilionacées minuscules qui apparaissent à l’aisselle des feuilles. Elles comportent un gynophore: dès qu’ elles sont fécondées, une sorte de pédoncule s’allonge au fur et à mesure que la future gousse commence à se former, penchant la tige vers le sol où le fruit pénètre alors. C’est là qu’il attendra sa maturité quelques mois plus tard. Les cacahuètes seront récoltées comme les pommes de terre, mais n’auront pas été cultivées de la même façon, contrairement à ce qu’on peut lire parfois. Notamment, on ne les butte pas !
Il existe une dizaine d’espèces d’arachides comprenant de nombreuses variétés. Les plants peuvent se présenter sous une forme buissonnante ou rampante.

L’arachide est-elle bonne pour la santé

En plus de surprendre nos amis, nous avons bien des raisons de faire pousser nos propres arachides. La cacahuète est une graine oléagineuse.

Quels sont les bienfaits de la cacahuète pour la santé

On aurait pu penser qu’elle appartenait à la famille des fruits oléagineux, tels que les amandes, les noix, les noisettes ou encore les noix de cajou. Or, c’est une légumineuse,  (comme le pois, le haricot, le lupin, les fèves, les lentilles, le soja…), mais oléagineuse, c’est à dire qu’elle contient des graisses.
Des graisses  ?
donc elle est mauvaise pour la santé ?

La cacahuète est bonne pour la santé

car possède la valeur nutritionnelles très intéressante des fruits oléagineux.
En effet l’arachide contient à la fois

  • de bonnes graisses (mono et poly-insaturées, protectrices du cœur),
  • des protéines en quantité,
  • des minéraux et des oligo-éléments (zinc, magnésium, manganèse, cuivre, potassium, fer).
  • En plus elle renferme des vitamines du groupe B, (B1 B3 (ou vitamine PP ou niacine) B9, B5 et B6)
    de la vitamine E
  • et des antioxydants en grande quantité.
  • Elle est riche en fibres alimentaires (12 g / 100g de cacahuètes).

Nous parlons ici des cacahuètes natures, crues ou séchées naturellement comme nous allons les préparer.
Bien sur, elles constitueront un apport calorique dont il faudra tenir compte (623 calories pour 100g, soit un peu plus que les fruits à coque).
Mais comme elle est très rassasiante, on en mange en général peu.

Notons qu’elle est très bonne pour la reconstruction musculaire.

Quelle quantité de cacahuète peut-on manger par jour ?

Comme les autres oléagineux, il est bon ne n’en consommer que 30 g par jour.

Allergie aux cacahuètes

Certaines personnes, parfois sans le savoir présentent une allergie à l’arachide.
Ces personnes doivent donc supprimer l’arachide dans leur alimentation.

  • cacahuètes grillées, salées
  • beurre de cacahuète
  • les plats contenant de la cacahuète

Remarque: Si l’emballage de l’aliment contient les mentions « pouvant contenir  » ou « traces éventuelles », cela ne signifie pas forcement que l’aliment doive être supprimé, cela signifie que dans l’unité où le produit est fabriqué, il peut se trouver de l’arachide, pour la confection d’autres produits.
Chaque allergique est différent et connait en général sa propre susceptibilité aux allergènes.

Comment semer l’arachide chez-soi

plant d'arachide en FranceSi l’été n’est pas chaud et ensoleillé, il y a des chances que les fruits n’aient pas assez de temps pour mûrir.
Ce qui signifie qu’on va devoir les aider un peu. Même avec le réchauffement climatique, on ne peut être surs que l’été sera favorable.
Je vais donc faire mon semis dans des pots de 6 cm, en intérieur. La température idéale  se situe entre 25 et 30°C

  • Il vaut mieux pré germer les graines sur un linge (ou papier absorbant) avant de semer, courant mars-avril
    ce qui permet de voir si les graines sont bonnes.
    Les graines germent en 6 à 10 jours environ, suivant la température.
  • Ensuite, on enfouit les graines de 2 cm dans un terreau fin et léger.
  • Pour garder l’humidité ambiante, on peut recouvrir les pots de plastiques transparents (à l’étouffée).
  • On peut maintenant laisser les pots à température de la pièce de vie (sans le chauffage additionnel si on en avait placé un)
    tout en laissant beaucoup de lumière (fenêtre au sud par exemple, ou maintient de la lampe)
  • 6 semaines plus tard, les petits plants devraient pouvoir retrouver la pleine terre, fine et drainante, additionnée de paillette de lin si besoin (ou substrat neutre allégeant), si les gelées tardives sont passées (fin mai en Poitou en France, après les saints de glace).
    Il faut les acclimater doucement à la nouvelle température mais aussi à la luminosité extérieure.
    Quelques jours à l’ombre puis mi ombre et enfin seulement plein soleil.

Il vaut mieux choisir un endroit chaud, bien sur, mais aussi protégé du vent.

Désherbage

Pendant la culture, mais jusqu’au 40 ème jour maximum, (car plus tard les gynophores risquent d’être déterrés, il faut veiller à ce que les adventices ne deviennent pas trop présentes. car la jeune plante est très sensible à la concurrence. On pratiquera à la main.

Pour ma part, je triche un peu car j’ai installé un fil chauffant et de la lumière afin de favoriser la germination.

Nous sommes mi-mars. L’année prochaine, si tout a bien fonctionné, je tenterai d’avancer les semis.

La récolte :

Il faut compter chez-nous en France entre 120 à 150 jours avant la récolte. Dans son pays d’origine, elle est arrachée au bout de 90 jours.

La cueillette peut s’effectuer après le premier gel nous dit Yves Gagnon, auteur du livre « La Culture écologique des plantes légumières » qui ajoute  » Il faut alors faire sécher les gousses sur le plant, dans une pièce bien aérée, en le suspendant par la racine. Ce mûrissement et cette période de séchage devraient » dit-il, « durer de trois à quatre semaines. « 

L’avantage pour le potager

L’arachide étant de la famille des fabacées (légumineuses), elle enrichit le sol, ce qui peut être profitable pour les cultures voisines voire même associées.

Comment cuisiner la cacahuète

On fait  donc sécher nos coques la tête en bas puis on les récolte.
Pour les cuire, on les passe au four à une température comprise entre 150 et 200 °C
On les utilisera entières, pilées, moulues ou transformées en pâte.

Les arachides ainsi préparées peuvent servir soit de grignotage à l’apéritif, salées ou non, mais aussi être incorporées dans des recettes complètes comme le poulet aux arachides
J’aime mélanger la pâte d’arachide et le concentré de tomates, pour une sauce qui agrémente le poulet, avec des pâtes par exemple.
On trouve sur internet quantité de recettes.

Comment conserver l’arachide

L’arachide crue se congèle.
Au réfrigérateur on peut la garder jusqu’à 9 mois dans un bon contenant hermétique.
Rôtie ?…et bien nous connaissons tous (toutes) la façon de les garder, dans un endroit sec.
On ne la trouve pas sur les marchés sans qu’elle ait été rôtie car elle se conserve mal fraiche (d’où un autre intérêt de la cultiver).

A nous l’originalité.
Allez, c’est parti ! on sème.
Je vous tiens au courant de comment ça se passe chez-moi et je viens apporter mes photos pour enrichir cet article. J’attends les vôtres…

Maintenant c’est à vous

Avez-vous intégré la cacahuète à votre régime alimentaire?

Vous avez déjà fait pousser vos cacahuètes chez-vous ?

Vous avez des tuyaux ? des photos ?
Partagez les dans les commentaires.

Cet article a 3 commentaires

  1. Soraya Burgo

    J’ai lu avec beaucoup de curiosité car nous apprécions les cacahuètes. Surprise d’apprendre que l’on peut le cultiver dans nos contrées. Nous cherchons justement un arbre fruitier à planter. Peut-être à essayer. Où trouve-t-on les graines?

    1. Noyaudujardin

      Il ne s’agit pas d’un arbre, mais d’une annuelle. On trouve des graines en lignes et d’ici un mois on devrait trouver aussi des plants démarrés.

  2. EMILIE

    Merci pour cet article qui m’a appris beaucoup de chose sur cette délicieuse arachide ! Je vais me procurer des graines et suivre vos conseils !
    Vive les cacahuètes et vive Le noyau du jardin ! 🙂

Laisser un commentaire