manger pour vivre

On mange pour se nourrir, c’est évident
Mais aussi pour se faire plaisir.

Le jardin dans son assiette

Une bonne solution pour bien manger, c’est à dire pour se nourrir efficacement et rester en bonne santé, en étant résilients et pourquoi pas autonomes quant à notre alimentation, consiste à produire correctement nos aliments.

Et pour produire nos aliments de façon à ce qu’ils renferment les élements nutritifs dont nous avons besoin,

Ce que nous allons aborder

Nous voudrions tous BIEN MANGER

Or, dans notre société, nous avons de multiples occasions de perturber notre comportement alimentaire :
Les sollicitations sont beaucoup trop nombreuses, l’offre est surabondante, et surtout, ce qu’on nous propose à grand coup de pub est souvent de bien piètre qualité. Les conséquences sur notre santé, aussi bien mentale que physiologique, peuvent être désastreuses.

5 fruits et légumes par jour

Il y a les boites de conserves, me direz-vous.

En effet. Mais les conserves sont une source importante de bisphénol (il se trouve en grande quantité dans le revêtement des boîtes de conserve, car il colle au métal, empêchant l’oxydation des aliments).
Pas de chance ! le bisphénol est toxique pour les intestins.

Les conserves contiennent la plupart du temps du sel ajouté.

Comment bien manger dans ces conditions ?

Ce sont les légumes surgelés qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

Voilà une solution : on peut produire ses fruits et légumes ET les surgeler.

Pourquoi ce besoin d’autonomie ou de résilience alimentaire

Il est engendré par les crises successives (géopolitiques, sanitaires, économiques ou naturelles)

Par conséquent, nous sommes amènést à penser que nous pourrions manquer d’alimentation saine au quotidien.
De ce fait, une question de survie se pose à nous, à longue ou brève échéance.
Se préparer nous rassure.

Comment produire notre alimentation
afin de « bien manger » ?

Puisque, nous l’avons vu plus haut,

le mode de production alimentaire influe sur la qualité nutritionnelle des aliments
et la qualité des aliments sur notre santé.

Comment rendre les légumes nourrissants avec le sol vivant

En effet, pour rendre les légumes nourrissants avec le sol vivant, Ce qu’il faut faire au maximum c’est :

  • Améliorer la qualité du sol: Pour que les légumes soient nourrissants, il est important que le sol dans lequel ils poussent soit riche en nutriments. Pour cela, vous pouvez ajouter du compost ou des amendements organiques riches en nutriments au sol. Cela améliorera la qualité du sol et fournira aux plantes les nutriments dont elles ont besoin pour pousser sainement.
  • Favoriser la biodiversité du sol :
    Un sol vivant et riche en nutriments est un sol qui regorge de vie microbienne. Pour encourager cette vie microbienne, vous pouvez incorporer des cultures de couverture, comme les légumineuses, dans votre rotation de cultures (ou mélange de cultures suivant le modèle que vous aurez choisi). Les légumineuses fixent l’azote de l’air dans le sol, ce qui peut aider à nourrir les plantes qui leur succèdent (à condition de laisser els racines dans le sol).
    Vous pouvez également laisser les restes de culture dans et sur le sol pour nourrir les micro-organismes.
  • Utiliser des techniques de culture biologique :
    Éviter d’utiliser des pesticides et des herbicides chimiques, qui tueraient les micro-organismes du sol et réduiraient la qualité nutritive des légumes. En conséquence, il vaut mieux opter pour des techniques de culture biologique, telles que
    – la rotation des cultures,
    – le paillage
    – et le compostage,
    qui favorisent la vie microbienne et améliorent la qualité du sol.
  • Choisir des variétés de légumes nutritives :
    Toutes les variétés de légumes ne sont pas égales en termes de teneur en nutriments. De ce fait, choisissez des variétés de légumes riches en vitamines et minéraux, comme les épinards, le chou frisé, les brocolis et les tomates.

C’est ainsi qu’en incorporant ces pratiques dans votre jardinage, vous pouvez aider à rendre vos légumes plus nourrissants en les cultivant dans un sol vivant et riche en nutriments.

On mange pour vivre

c’est évident !
De ce fait, BIEN manger, qu’est-ce que cela signifie ?

Car on mange aussi pour BIEN vivre.

En effet, on cherche le bien-être. Nous aspirons à la santé et à la sécurité alimentaire.
C’est assez récent dans l’histoire de l’alimentation que l’on se rende compte que ce qu’on mange peut influencer notre façon de vivre.
À l’origine, manger était synonyme de survie.
Désormais, on y associe la convivialité, le soin, le bonheur, la santé tant physique que mentale.

Dans les articles de ce blog, nous allons découvrir que l’on peut prendre en main notre alimentation.

Envisageons maintenant ce que le jardin peut nous apporter

En effet, qu’on mange de la viande ou pas, là n’est pas la question… ce qui est important, pour être sûr de bien manger, c’est l’équilibre alimentaire.

Pouvons-nous trouver les sources de tous les éléments indispensables à une bonne alimentation au jardin ?

La réponse est oui

Tout d’abord, nos jardins (et la nature qui nous entoure) sont de véritables garde-manger.
Car nous pouvons cultiver beaucoup plus de plantes comestibles qu’on ne l’imagine. Non seulement au jardin potager, on s’y attend, mais aussi au jardin d’ornement, puisque certaines feuilles d’arbres, certaines fleurs de nos massifs, se mangent pour le plus grand bien de la diversité alimentaire.

C’est ainsi qu’au jardin, on peut presque tout trouver

Qu’on mange de la viande ou pas, il suffit de conserver un bon équilibre en protéines, lipides et glucides, mais aussi en éléments aussi importants :
les sels minéraux et les oligoéléments qui sont indispensables à notre santé, ainsi que les vitamines.

– les sels minéraux

Les principaux sels minéraux présents dans notre corps sont le sodium, le potassium, le magnésium, le calcium, le chlore, le phosphore et le soufre.

– Les oligoéléments

Nous avons besoin aussi des oligoéléments comme le chrome, le fer, le fluor, l’iode, le cobalt, le cuivre, le manganèse, le molybdène, le nickel, le sélénium, le vanadium, le zinc, le silicium et l’étain.
Et aussi d’autres moins attendus comme l’aluminium, l’arsenic (oui oui !), le baryum, le brome

– Et n’oublions pas les vitamines

Et c’est bien connu, les légumes et les fruits sont notre principale source de vitamines.

Bien évidemment, chacun a besoin d’un cocktail différent suivant son âge, sa taille, ses habitudes de vie ou les efforts qu’il a à fournir.
Et, nous l’avons dit, il s’agit de trouver le bon équilibre.

Et vous, comment mangez-vous ?

  • Que manges-tu ?
  • Que tu bois-tu ?

Allons ensemble explorer les chemins de la joie et de la santé.

Alors, on y va ?…

article plus commentaires égal partageJe te livre mes astuces, tu partages tes commentaires
(en fin d’article)

Ensemble on avance vers une vie meilleure.

Comment s'alimenter afin de nourrir son corps mais aussi, son esprit.

  • Comment bien manger, pour bien vivre et en bonne santé, sans régime particulier.
  • Vivez… en vous régalant
  • Besoins nutritionnels du corps
  • Besoins nutritionnels de l’esprit
  • La bonne alimentation
  • Éléments indispensables à la vie
  • Les articles sur le sujet

Petite parenthèse: Attention FUTURE MAMAN

Vous êtes particulièrement concernée, car
les aliments que vous mangez affectent le bébé que vous portez, façonnent son corps et son cerveau…

Pourquoi a t-on des fringales par moment ?

Oh la la, ces petits moments de grignotages plaisir dont on ne sait pas se passer…
Un p’tit biscuit, une sucrerie, ah…le morceau de chocolat…
Le vôtre, c’est quoi ?
Allez, ne soyez pas timide, on en a tous et toutes.

Mais pourquoi ?

On mange parfois pour atténuer le stress, la peur, la colère, l’ennui et la solitude.
Et tout en mangeant, on laisse son esprit vagabonder et on mange sans s’en rendre compte.
Et que représente cet acte de manger ?
C’est la quête d’un réconfort,
mais en fait, on s’est rempli, mais on n’a pas mangé dans le sens qu’on n’a pas nourri son corps ni son mental.

Souvent au contraire, on a tout déséquilibré et le mal-être est plus grand de jour en jour.

Des études récentes ont montré la relation entre la nourriture et la santé, mais aussi la santé mentale.

Dans les articles de cette rubrique, j’adopterai une approche holistique du bien-être au travers de
recettes faciles à appliquer pour une vie saine de tous les jours.

Comment bien manger, pour bien vivre et en bonne santé, sans régime particulier.

Etre dans son assiette

ou plutôt ne pas être dans son assiette lorsque quelque chose ne va pas.
Une expression utilisée aujourd’hui pour dire que l’on est un peu patraque.
Plus rien à voir avec l’origine de l’expression donc à la place qu’on prend à table, mais qui en dit long sur la façon qu’on a de percevoir le repas et ce qu’il apporte de nos jours.

Vivez… en vous régalant

Que nous faut-il pour vivre ? Que doit-on manger pour bien vivre et sans tomber malade autant que possible ?

Nous sommes des enfants de la nature

Notre corps physique est constitué des éléments que l’on retrouve partout dans la nature et qui constituent les briques du vivant.

Vivre sous perfusion médica-menteuse, c'est un peu dommage.

On a tellement l’habitude d’aller au magasin chercher à manger qu’on a oublié de regarder autours de soi tout ce qu’on peut trouver comme aliments remplis de vertus oubliées

On peut avoir un mode de vie sain et gourmand !

Apprendre à manger nourrissant avec tous vos sens, de façon à vraiment goûter, entendre, renifler et déguster votre nourriture devient indispensable pour vivre loin en ménageant notre corps.

Faisons ce voyage ensemble.

Les besoins nutritionnels du corps

Les besoins nutritionnels sont les éléments nécessaires au bon fonctionnement du corps.
Ils sont apportés par

Les 3 grandes catégories de nutriments :

Les macronutriments,

tout le monde en a déjà entendu parler, ce sont

  • les lipides (ou corps gras, c’est à dire des lipides totaux (dont oméga 3, oméga 6),
  • les glucides (couramment appelés « sucres »)
  • et les protéines

Les micronutriments,

ce sont les vitamines et les minéraux et les oligoéléments :

  • les vitamines (Vitamine A, Vit B2, Vit B3 ou PP, Vit B5 , Vit B6, Vit B8 biotine, Vit B9 folates, Vit B12, Vitamine C, Vitamine D, Vit E, Vit K),
  • les minéraux,les oligo-éléments (Fer, Cuivre, Magnésium, Potassium, Calcium, Phosphore, Sélénium, Chrome, Manganèse, Silicium, Zinc, Iode).

Nous connaissons ces micronutriments car ils s’en vend de plus en plus dans les rayons de suppléments alimentaires.

Curieux n’est-ce pas alors que tous ces éléments devraient se trouver dans notre alimentation.

Les besoins nutritionnels du corps devraient être majoritairement comblés par l’alimentation.

OUI MAIS…
encore faut-il que nos aliments contiennent ces précieux nutriments, donc que les légumes et fruits que nous mangeons en soient pourvus, ainsi que les céréales, la viande (si nous en mangeons) et les produits laitiers: Ce que nous retrouvons dans le lait et dans la viande se trouvait dans le sol et les aliments broutés par les animaux dont ils sont issus.

Et l’esprit alors ?

Les besoins nutritionnels de l'esprit

Nos sentiments et notre humeur
modifiés par l’alimentation

Le corps n’est pas tout, nous avons des sentiments, des humeurs et le croyez-vous ?
Ils peuvent être modifiés par l’alimentation.

Ainsi, la dépression peut se combattre par une modification du régime alimentaire.
Pas la peine donc de courir directement chez le médecin au premier coup de blues, pas la peine d’incriminer telle ou telle personne, tel ou tel contexte social…
Commençons par modifier nos repas afin qu’ils contiennent le magnésium, l’acide folique, le zinc et les vitamines B (B1 b6-b12), qui lui manquent peut être, ou de la vit D.

La bonne alimentation

Pour qu’un légume (par exemple) soit riche en micronutriments, il faut qu’il ait pu les puiser dans le milieu dans lequel il a poussé.

Plutôt qu’acheter des aliments  qui sont « vides » car cultivés sur des terres appauvries, il peut être tentant de les faire pousser soi-même.
Il faudra alors respecter certaines conditions de sol afin qu’il soit favorable non seulement à la pousse du végétal, mais aussi à sa richesse en éléments nutritifs.
(dans le cas contraire, autant s’abstenir de faire la culture soi-même)

Ces conditions optimales, vous les trouverez dans un sol vivant.

De la même façon, un animal qui ferait partie de notre alimentation doit avoir mangé les indispensables éléments nutritionnels pour être en bonne santé et à son tour nourrir efficacement notre corps.
Puisque nous mangeons pour vivre

Ce n’est que du bon sens.

Les élements indispensables à la vie

Alors que nous disposons d’une quantité d’aliments de plus en plus importante, le régime alimentaire des populations occidentales s’est dramatiquement appauvri depuis 1950. On s’est intéressés à la quantité, mais qu’en est-il de
la QUALITÉ nutritionnelle ?
Aujourd’hui on s’intéresse heureusement à la nutrithérapie.
Pourquoi les légumes et les fruits frais consommés aujourd’hui par les populations des pays industrialisés n’ont ils plus la même richesse nutritionnelle qu’autrefois ?

De la qualité des sols dépend la richesse de notre alimentation

Les sols, autrefois riches en minéraux, ont été épuisés par les méthodes modernes d’agriculture intensive.

Retrouver un sol vivant et riche est donc une priorité.

C'est pourquoi il faut changer la méthode de culture de nos aliments

pour rendre aux aliments la composition qui les rendra de nouveau nourrissants.

« Il ne sert à rien de produire si ce qu’on produit est nuisible »
(Jean Boucher, ingénieur horticole licencié es-sciences – Fondateur de l’Association Française d’Agriculture Biologique)

Le sol vivant peut réaliser ce retour des nutriments dans nos assiettes.

C’est le sujet de ce Blog
que de vous montrer comment

réaliser cette révolution chez-vous

afin de
manger sain pour vivre mieux.

Les articles associés

Anticiper pour choisir son destin Es-te vous sûr(e) qu’on a vraiment tout prévu ? Nourrir …

Voici une plante qui va réconcilier (s’il le fallait) les amoureux du potager et les …

Les hémérocalles, des plantes qui résistent autant à la sécheresse, à la canicule qu’aux  grands …

Envie d’être toujours de bonne humeur ? La solution est peut-être ici…car « Être de …

Connaitre les épinards pour bien les cultiver. Table des matières Fiche d’identité de l’épinard Leur …

Cultiver la pomme de terre sans se fatiguer, c’est facile. C’est donc une bonne candidate …

Un blog que je recommande sur la cuisine des plantes sauvages

Les plantes sauvages s’invitent dans ton assiette, facilement et sereinement

Cet article a 6 commentaires

  1. Marie

    Magnifique article. Si seulement on pouvait avoir ce genre de cours afin d’être sensibilisé très tôt à ce que l’on mange, notre santé en règle générale, la nature et tous ses bienfaits, … Merci pour ce très bel article.

    1. Noyaudujardin

      L’éducation est en effet primordiale. N’oublions pas que les parents ont un rôle à jouer, l’école ne peut pas tout et ce serait dangereux de lui confier la totalité de ce qui doit être transmis, mais c’est un autre débat.

  2. Pierre

    Merci pour cet article. J’ai adoré le « perfusion médica-menteuse », bien trouvé :D. C’est vraiment ce qu’il faut de faire comprendre aux gens qu’ils viennent de se « remplir » après une frite mayo mais qu’ils n’ont pas mangé comme tu dis. Au lieu de se nourrir de ce dont il a besoin, le corps va galérer des heures pour essayer d’éliminer les poisons qu’il vient d’ingurgiter…
    J’espère que le contenu que tu proposes sera largement diffusé, parce que « les gens creusent leur tombe avec leurs dents ».

    1. Noyaudujardin

      Et oui…partage cet article pour le diffuser au plus grand nombre, nous aurons fait ensemble quelque chose pour ces gens qu’on trompe.
      Tout ce que je souhaite, c’est que le plus grand nombre se nourrisse le mieux possible (et à moindre coût), mais cela semble parfois être un vœux pieux.

  3. Christine

    Oui, oui et oui, la santé commence dans l’assiette ! Et j’ai hâte de découvrir tes autres articles car je n’y connais rien en matière de sol et de jardinage. Je sais juste que j’aime ça, bien modestement 🙂

Laisser un commentaire