You are currently viewing Les petits lapins dans le potager

Les petits lapins dans le potager

Lorsqu’on est en campagne, les lapins dans le potager, c’est monnaie courante.
Les lapins, compagnons de notre enfance, avec leur jolie petite tête si mignonne, leurs grands yeux attachants…
Combien d’entre nous en ont eu en peluche.

Pourtant, malgré leur charme naturel et leur innocence, ils peuvent causer des dégâts, sans le vouloir, dans nos potagers.

Plutôt que d’opter pour des mesures draconiennes, découvrons des solutions créatives et respectueuses pour protéger nos légumes des lapins sauvages, tout en préservant la douceur de ces petites bêtes.

Dans cet article, nous explorerons des idées innovantes pour éloigner les lapins sauvages de nos légumes, de manière bienveillante.

Mon histoire avec les lapins dans le potager :

J’ai un jour eu l’idée de créer un jardin en permaculture et, forte d’expériences relatées en vidéos, j’ai entassé des branches sur le sol et je les ai recouvertes de terre. La jolie butte que je venais de créer.
J’ai planté, semé et…j’ai attendu.

Devinez quoi :
Ce sont les lapins qui ont bien rigolé !

En quelques jours, j’ai constaté qu’il y avait des trous à la base de mes belles buttes.
Qu’à cela ne tienne, j’ai rebouché scrupuleusement, pensant qu’il s’agissait de “glissements de terrain”.

Mais chaque jour, les trous étaient refaits.
Les trous n’étaient pas profonds, car les lapins referment leur terrier la journée pour le protéger des intempéries.
Pourtant, lorsque j’ai eu la curiosité d’y regarder de plus près, intriguée, j’ai constaté que mon bâton pouvait s’enfoncer beaucoup, beaucoup !
Et c’est là que j’ai enfin compris que ce n’était aps la terre qui s’écoulait entre les branches, mais bien que j’avais créé un environnement propice à l’installation de ces petites peluches.

Oui, peluches, mais pas pour longtemps.

Car les lapins, c’est mignon, tant que ça ne touche pas à mes précieux légumes.
Partager, je veux bien, mais quand même, ils sont mal élevés, ils mangeaient tout et déracinaient ce qu’ils ne voulaient pas ou qui les gênait.

La fin de l'histoire

Un jour, j’ai vu le chat posté à l’entrée du terrier. Tranquille le minou. Au-dessus du trou, en position d’embuscade.
Je ne me doutais de rien, les lapins, c’est aussi gros que le chat…

Mais j’ai compris lorsque je l’ai vu revenir à la maison avec le lapereau dans la gueule.

Autant j’étais triste et en colère pour mes légumes, autant j’ai pleuré sur le petit de lapin.

Je n’ai jamais pu eu de lapins dans ma butte.
Est-ce que j’en suis contente ?

Finalement, je ne sais pas, mais disons que je préfère que ce ne soit pas ma faute si les lapereaux se font dégommer par les chats.
Hypocrite ? qui ne l’est pas ?

Comment éviter les lapins dans le potager

Alors, j’ai appris à les éloigner à la manière douce..

Car oui, les lapins se reproduisent très vite.

Je veux éloigner les lapins de mon potager et de mes chats, mais en utilisant des méthodes douces.

Voyons de quelle méthode disposons nous

Les chats

Nous l’avons vu, pas très doux comme méthode, mais efficace.

Les autres prédateurs

Buse contre lapins au potagerDisons qu’il y a des prédateurs qui n’ont pas de croquettes à disposition.
Il s’agit de respecter l’équilibre naturel.

Dans mon cas, le potager se trouve dans une prairie entourée d’une haie haute dans laquelle nichent des petits rapaces et notamment une buse.
Mais, sauf éventuellement à un lapereau égaré, elle ne s’attaque pas au lapin.

Elle a son emploi dans d’autres prédations, comme les rats taupiers etc…
Il y aurait bien les renards, hors de mes clôtures, ils doivent être efficaces, mais sont prédatés par… les chasseurs.
Et chez-moi, ils n’entrent pas de trop (excepté en cas de famine ou surpopulation, mais là encore, il y a les chasseurs). Ils se méfient de mes chiens.

Votre présence

Toujours chez-moi, ma meilleure source d’expérience, ça n’a pas marché.
Ou alors, il aurait fallu que je dorme dans le potager ?

En tout cas, pour simuler ma présence, le mieux que j’aie trouvé (non, pas l’épouvantail), ce sont mes odeurs.
Comme je fais pipi dans l’arrosoir (c’est un engrais azoté), c’est déjà ça.
Il parait que des cheveux peuvent faire l’affaire. Je n’ai jamais essayé.
Mes chiens ne se privent pas de laisser leur odeur, eux aussi, vous devinez comment.

Contre les lapins dans le potager
Non ! c'est pas moi...

Des barrières discrètes

Discrètes, non pas pour perturber les lapins, mais pour ne pas heurter notre vue sur le joli potager fleuri. Elles peuvent avoir leur charme vous me direz…

On peut ainsi utiliser des treillis métalliques ou en plastique pour créer des barrières autour des zones vulnérables de notre potager.
Des barrières qui ne bloquent pas la vue, préservant ainsi l’esthétique du jardin tout en empêchant les lapins d’accéder à nos précieuses cultures.
Les lapins s’en jouent souvent.

Des plantes répulsives :

Romarin contre les lapins dans le potagerIntégrer des plantes répulsives dans notre potager.
En effet, les lapins ont des préférences alimentaires spécifiques, alors en plantant des herbes comme le romarin, la menthe ou l’ail qu’ils n’aiment pas, nous pouvons les décourager de s’approcher de nos légumes préférés.
Et en plus, c’est joli.

Utiliser des répulsifs naturels :

On préconise parfois des répulsifs naturels tels que le poivre de Cayenne, le vinaigre ou le savon à base d’huiles essentielles, pulvérisés sur les feuilles des plantes.
Ces odeurs ou saveurs désagréables dissuaderaient les lapins de grignoter nos cultures.
Là, j’émets quelques doutes, non pas sur l’efficacité, mais sur le fait que ce soit judicieux. Notamment parce que, comme je l’ai dit, j’ai des chiens et ils ont le nez curieux. Or, certaines huiles essentielles leur sont néfastes.
Le poivre les fait éternuer et peut créer une irritation de la muqueuse nasale.
Le vinaigre, ils n’aiment pas du tout et tant qu’à protéger le potager, je préfère que ce soit par l’odeur du chien.
De toute façon, les vers de terre non plus n’aiment pas le vinaigre.

Les barrières lumineuses ou bruyantes

J’ai essayé les couvercles de boites de conserves accrochées en guirlandes le long de ficelles, de façon à faire des éclats de lumière et du bruit, attachées ensemble à des capsules (métalliques) des cannettes (chaque couvercle muni de sa capsule).

Je pense que ça n’est pas une mauvaise solution, ça les dérange, et ça dérange également les pigeons, pies et autres amateurs de graines et de légumes tendres.

Jardin sous cloche contre lapins dans le potager

Les cloches en grillage

Mettre le jardin sous cloche ?
Enfermer les légumes, c’est mieux qu’enfermer les lapins, c’est surtout plus facile.
Si on les fixe bien, c’est une solution acceptable.
Je les fais moi-même avec du grillage à moustiquaires.
Il faut toutefois bien les fixer au sol car les petits malins savent les renverser si leur contenu les intéresse vraiment. Et, une fois de lus, les lapins, ça creuse.

Un coin pour eux

Aménager des espaces spécifiques avec des plantes appréciées des lapins, comme la luzerne ou le trèfle, pour les diriger vers des zones où leur présence sera moins dommageable pour notre potager principal ?
Voilà une idée qui me plait bien !

Lapins dans le potager ah non !

Finalement on fait quoi ?

J’avoue que je les aime bien les petits lapins…

Et protéger son potager des lapins ne signifie pas nécessairement sacrifier leur côté mignon.
C’est valable pour toutes les bestioles du jardin. D’ailleurs, même les moins “mignonnes”.
En adoptant des approches bienveillantes et respectueuses de l’environnement, nous pouvons minimiser les dégâts tout en préservant l’harmonie.
En choisissant parmi les idées préconisées pour créer un jardin florissant où lapins et légumes coexistent “pacifiquement”.

En fin de compte

J’ai mis des branchages le long de la clôture entre le champ et ma parcelle, au pied des arbres. Une bande de luzerne est destinée à mes amis lapins, avec d’autres plantes engrais vert qu’ils aiment bien. J’ai pu constater qu’il y avait des terriers dans le talus.
Et ils peuvent se réfugier en période de chasse.

Je suis contente et mes légumes aussi.

Me reste à trouver un système contre les chevreuils maintenant (rire)

Avez-vous des problèmes de lapins dans le potager ?

Peut-être avez-vous d’autres trucs ou astuces pour les éloigner pacifiquement ?
Cela m’intéresserait, ainsi que les lecteurs, que vous nous en parliez dans les commentaires.

À tout de suite dans les commentaires…

Cette publication a un commentaire

  1. Dieter

    Ton article offre des solutions créatives et respectueuses pour protéger les potagers des lapins, un défi courant pour les jardiniers en campagne. L’auteur, partageant son expérience personnelle, illustre comment la construction d’une butte en permaculture a involontairement invité les lapins à y creuser des terriers. À travers cette anecdote, il propose différentes méthodes pour éloigner pacifiquement ces petits animaux sans nuire à leur bien-être, comme l’utilisation de prédateurs naturels, de répulsifs doux, de barrières physiques ou encore la création de zones attractives pour les lapins loin des légumes. Ces astuces visent à maintenir l’harmonie au jardin tout en préservant les cultures. Merci pour cet article encourageant !

Laisser un commentaire