You are currently viewing Le potager en octobre

Le potager en octobre

Les derniers beaux jours tirent à leur fin.
Le soleil est moins présent, les températures moins élevées….
Ça sent l’automne ou du moins, la fin de saison.

Pourtant, en octobre, le potager n’a pas encore dit son dernier mot.

Vous vous demandez probablement
quoi semer, quoi planter ce mois d’octobre

La liste est longue de ce qu’on peut planter ou semer en octobre.

Il y a effectivement beaucoup à faire pour le jardinier bio, qui doit préparer le potager d’hiver. Et puis, il y a aussi encore pas mal de légumes et de fruits à ramasser.
Ces mois de septembre et octobre sont en effet une transition entre les saisons.
Et si les légumes d’été tirent leur révérence, les légumes à croissance rapide peuvent encore nous surprendre, car nous pourrons encore les récolter avant les gelées.

De plus, ce qui ne pouvait pousser pendant les canicules désormais fréquentes de l’été pourrait favorablement se développer rapidement en ce moment, la terre étant encore chaude.

Note : Vous pouvez encore consulter l’article sur le potager en septembre, puisque ce qui était valable ce mois-là, l’est encore partiellement en octobre.

Octobre est donc un mois de

  • récoltes,
  • de semis
  • et de plantations.
  • Octobre au potager, c’est également un mois pour la préparation d’un sol fertile et vivant.
    Ce mois d’automne est assurément propice à améliorer votre sol, à enrichir la structure de votre terre

En octobre, il est encore temps

en octobre encore temps

Les récoltes d’octobre

Les températures diminuent, mais sont encore souvent clémentes.
Il reste à récolter des tomates, aubergines et courgettes et beaucoup de poivrons.
Pas mal de conserves nous attendent.

Mais il reste encore des haricots, verts et bleus (les « purple queen » que j’adore)… et aussi quelques petits pois.
Quelques maïs doux ont trainé à murir.

Les courges se portent encore bien, elles peuvent attendre un peu, jusqu’aux premières gelées.
La rhubarbe est encore belle.
(Au verger, parfois intimement lié au potager, il y a des pommes, des poires, des figues
Mais n’oublions pas, l’automne est également la saison des fruits à coque, noix, noisettes, châtaignes)

Miam les confitures et les tartes !

Il faut aussi récolter les betteraves et les navets trop tendres pour supporter le gel.

Le radis noir est, quant à lui, parfaitement résistant à de faibles gelées, mais dans le nord de la France, il faut le récolter avant décembre pour mettre en silo ou en cave.

En revanche, les choux de Bruxelles sont avantageusement récoltés après une première gelée.
On les récolte en commençant par le bas et au fur et à mesure de leur développement.

On peut également commencer à récolter quelques poireaux même s’ils ne sont pas très gros.

Bref, il reste encore pas mal de cueillettes, selon les régions.

Les plantations à faire en octobre au potager

 Nous venons de le voir, le mois d’octobre est encore un mois très actif au potager.

On peut planter toute une liste de bulbes ce mois-ci

  • ail blanc et violet
  • échalote grise
  • oignon rouge d’hiver
  • ail rose
  • oignons blancs et jaunes.

Mais aussi

les choux que l’on a semés en août :

  • choux-fleurs
  • choux de printemps et laitue d’hiver à repiquer sous abri
  • les petits fruits (Mûres, framboises, groseilles et cassis, casseilles…)
  • les fraisiers

Les semis au potager en octobre

  • rhubarbe
  • fèves et petits pois (grains ronds), dans les régions à hiver doux
  • carottes (à semer sous abri), variétés adaptées à l’hiver.
  • épinards
  • roquette et mâche
  • radis roses
  • laitues d’hiver (Batavia ou laitues pommées)

On aura avantage à mettre en place des protections pour les semis de pleine terre, comme des tunnels munis de voiles de forçage maraichers (P17)

La préparation du sol pour le printemps.

Bien sûr, nous favoriserons la vie du sol

Les engrais verts à semer en octobre

Sur les parcelles potagères où il ne reste rien au sol, on a intérêt à semer un engrais vert pour que le sol ne reste pas nu tout l’hiver.

À croissance rapide, on peut semer un mélange moutarde et vesces.

Ou alors un autre mélange : seigle-vesce, d’autant que le seigle sécrète des toxines qui vont empêcher les adventices de pousser. Il est rustique.

La vesce, le trèfle et le sainfoin sont des légumineuses qui fixent l’azote dans le sol (si on les coupe en laissant les racines se décomposer dans le sol). Ce sont de bons candidats pour un engrais vert d’automne.

Personnellement, je sème de la phacélie, parce que c’est joli quand ça fleurit,bleu, mais en général, la phacélie est détruite par le gel l’hiver.
Attention aussi si elle se ressème, car elle peut tout étouffer rapidement.

Si on peut attendre, les engrais verts seront encore présents pour la plupart au printemps.

Le mulch

Pour favoriser la vie du sol, octobre est un mois intéressant pour déposer en surface du sol un mélange des premières feuilles mortes et des dernières tontes de pelouse.

Chez moi, c’est le moment de nettoyer les abris des animaux pour leur préparer un nid douillet pour l’hiver avec de la litière fraiche.
C’est une aubaine pour le potager (et tout le jardin d’ailleurs) car je peux épandre ce fumier sur les parcelles libérées et ainsi les protéger pour la mauvaise saison. Ce qui ne m’empêche pas d’ajouter l’herbe en mélange.

Le compost

Le compost se crée lorsque les matières qui le composent sont naturellement décomposées par les micro-organismes, qui digèrent ces matières.
Il améliore la structure physique du substrat (porosité, aération…).
Il enrichit le sol en libérant lentement les micronutriments.
Et, il améliore et stimule l‘activité microbienne du sol.

C’est pourquoi l’amendement des parcelles du potager peut se faire en octobre avec du compost. Cela protégera les plantations.
Un trop violent apport d’azote engendrerait des plants trop fragiles, des feuilles trop tendres juste avant le froid.

Le compost a également cet avantage de faciliter la germination des semences. Il réalise en même temps un paillage et soustrait les graines à la vue des prédateurs.

Grâce à ses propriétés, on l’utilise avec avantage au moment des plantations.

Les limaces

Comme chaque mois, je vous invite à relire l’article sur les prédateurs et en particulier les limaces qui vont bien sûr profiter des bons soins que vous apporterez en octobre au potager pour s’inviter, surtout dans les paillis.

J’espère que cette liste (non exhaustive) vous sera utile pour votre potager en octobre.

  • Vous pouvez poser vos questions et/ou ajouter vos commentaires ci-dessous
  • Noter cet article ne vous prendra qu’un quart de seconde 😉
5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire