You are currently viewing Faire pousser la créativité au jardin

Faire pousser la créativité au jardin

Vous êtes créatif de nature et les milieux naturels vous inspirent.
Comme je vous comprends !

Je fais mon jardin comme on fait un tableau.
J’ordonne les formes et les couleurs.
Je crée ma palette.
La nature offre en plus les odeurs et les bruits.

Avec le jardin, je me reconnecte à la Nature et à qui Je Suis.

Vous commencez à imaginer comment peut s’exprimer la créativité ?
Alors suivez-moi

Cet article participe au Carnaval d’articles “La Nature, Source de Créativité”, organisé par le blog S’élever par l’art, à l’occasion du Festival de la Créativité 2023, se déroulant en ligne du 6 au 15 mai 2023. L’inscription au Festival est gratuite. N’hésitez pas à découvrir son programme et à rejoindre l’aventure.

Peut-on trouver l'inspiration dans la nature ?

trouver l'inspiration dans la nature
J’aime apprendre de la nature, j’admire la sagesse des arbres et leur silence. Sous leur frondaison, en fermant les yeux, on peut inventer des contrés fantastiques, imaginer des aventures effrayantes, ou tendres ou drôles.

Si l’art est une expression de l’expérience humaine, de la culture et de l’identité, qui ne peut être créée que par l’intervention créative de l’esprit humain, pour autant, la nature a de tout temps guidé les artistes dans leurs créations.

Il est tout à fait évident que la nature inspire, car rien n’est figé dans la nature, ni le décor, avec les lumières et les couleurs, ni les odeurs, ni les sensations qu’on peut leur associer.
Les émotions varient ainsi en fonction du lieu, de l’heure de la journée, de la météo, mais aussi selon notre expérience personnelle et notre personnalité.

Ainsi pouvons-nous éprouver

  • La sérénité :
    Dans un environnement naturel, le stress diminue et l’esprit se calme. Observez un coucher de soleil,  écoutez le bruit des vagues ou respirez l’air frais des montagnes.
    Qu’en pensez-vous ?
  • L’émerveillement :
    La nature est assurément fascinante et étonnante, avec ses couleurs, ses formes et ses mouvements. Regardez un arc-en-ciel,  admirez ce paysage  observez cet animal, qu’il soit grand ou petit.
  • La joie : Observez cette beauté et cette tranquillité.
    Ou alors partagez un pique-nique, partez explorer un nouveau sentier de randonnée ou promenez-vous simplement dans un parc.
  • La connexion : Se reconnecter à soi-même et aux autres par l’entremise de la nature, vous avez essayé ? en faisant du yoga en plein air, ou en méditant au jardin.
    La contemplation de la nature peut en effet encourager la réflexion et l’introspection.

L’émergence de la créativité :
Nous sentons bien qu’être dans la nature peut favoriser l’inspiration.
En effet, la nature offre une multitude d’expériences sensorielles qui peuvent stimuler les sens.

C’est ainsi que ces émotions que nous ressentons dans la nature peuvent être transformées en œuvres d’art, que ce soit en poèmes, en photographies ou en musiques, et pour nous, bien sur, en jardin créatif.

Comment mettre la création en forme

Nous venons de voir que la nature peut être une source d’inspiration pour la créativité. Ainsi, les formes, les couleurs et les mouvements de la nature peuvent stimuler l’imagination et conduire à des idées innovantes.
Dans la nature, nous baignons dans l’inspiration.

Comment cela peut-il se concrétiser ?

Nous ne parlerons ici, bien sur, que du point de vue du jardinier.

Les motifs complexes trouvés dans les feuilles, les fleurs peuvent faire naitre des idées. Les couleurs des paysages naturels peuvent également engendrer les palettes de couleurs.

C’est ainsi qu’on peut
reproduire un petit coin de nature inspirant.

Comment j’ai crée mon jardin :

Je vous l’ai dit, j’ai créé mon jardin comme un tableau.

J’avais envie de donner une touche artistique à mon espace extérieur, de changer du jardin entouré d’une haie et garni d’un ou deux massifs plats.

Le jardin comme une aquarelleLe départ :

En 1992, cet espace était pour moi une page blanche. Et donc il a fallu faire un choix de structures.

Comme pour une peinture, j’ai commencé par planifier, on ne peut pas partir à l’aveuglette. Un peu comme en aquarelle, si on ne sait pas où on veut aller, il peut être difficile de rattraper les erreurs par la suite.

Je me suis assise longuement devant cet espace en imaginant.
Bien sur, j’ai d’abord imaginé l’impossible.
Mais en mettant en place les différentes étapes, le projet s’est construit.

Faire un plan :

A partir de là, tout doucement, J’ai pu apporter la plante.

C’est à dire déterminer le type de sol et les différentes plantes que je pouvais par conséquent utiliser.

J’aurais du dessiner un plan précis, à l’échelle, mais je suis quand même indisciplinée, alors je n’ai que griffoné sur un bout de papier, juste pour ne pas oublier et recommencer sans arrêt.
Les arbres, les buissons, on ne les déplace pas tous les jours.

Les formes et les couleurs :

Il fallait maintenant évaluer les formes, définir les hauteurs, en fonction de l’ensoleillement.
Parce que oui, c’est un tableau, mais qui a d’autres contraintes qu’une simple toile.
Et puis, il y a les arbres qu’on ne peut pas déplacer et avec lesquels il va falloir compter.

Et ainsi, le décor prenait place avec ses formes.
La palette se précisait avec les textures et les couleurs.

Le point focal :

Depuis la maison, il fallait déterminer le point focal, celui qui attirera l’attention, donnera de la profondeur à la composition.

Que choisir ?
Une fontaine ? une sculpture ? une plante remarquable ?

Chez-moi, le terrain est plat. Dommage, j’aurais aimé un peu de relief.

A ce stade, il faut prendre en compte le fait que ce n’est pas un tableau figé comme une peinture.
Les saisons, les heures même, vont modifier les formes et les couleurs.
Il faut que le jardin soit toujours aussi beau et intéressant.

Et c’est là qu’entre en jeu la maitrise des végétaux. Comme l’artiste doit connaitre les réactions de ses ingrédients et celles de ses pinceaux.
Mais je ne suis pas une experte…il faudra tâtonner.

Le principal n’est-il pas de s’amuser ?
Car dans votre création, tout se sentira.

La nature est mouvante :

Evidemment mon jardin évolue sans arrêt, il est vivant.
Et en plus, désormais, il faut que je tienne compte de mon état de santé, car un jardin, c’est beaucoup d’entretien malgré tout, alors j’adapte, les plantes, et aussi les méthodes de culture…

Le défi, maintenant, sera l’art d’avoir un jardin qui va s’auto gérer ou qui va avoir une gestion très simplifiée.
Une autre forme d’art ?

Pensez-vous que la nature inspire l'art ?

Nous donneriez-vous votre point de vue sur le sujet dans les commentaires ?

4.7/5 - (4 votes)

Cet article a 9 commentaires

  1. Sandra

    Super article ! Je me suis sentie comme transporter par les ailes de la créativité en le lisant. Personnellement je trouve la nature très apaisante et j’aime bien faire des câlins aux arbres pour me ressourcer. Et en effet, ce calme est propice à la création.

  2. Xavier

    Super article, ça donne envie d’avoir un jardin ! Je vie actuellement en ville est j’attend vraiment avec impatience de pouvoir m’acheter une maison et de me faire un beau jardin !

  3. Super et inspirant article ! J’aime être dans la nature. Elle m’inspire souvent dans mon travail – l’écriture. Extrêmement souvent, je recherche sa présence – que ce soit dans une fleur, un arbre, un oiseau … etc. n’a pas d’importance. Chaque contact avec elle m’apporte une bonne humeur et me fait me sentir mieux et plus calme. Merci beaucoup pour ce magnifique article encore une fois !

  4. Caroline

    Je suis d’accord, le jardin est un tableau! Lorsque j’ai acheté ma maison il y a plusieurs années, l’ancien propriétaire l’avait bien pensé! Des couleurs, des hauteurs, ça nous a donné envie d’acheter la maison c’est sur. Nous avons toujours les espaces qu’il a créé, nous laissons la nature évoluée seule, les couleurs, les saisons, c’est tellement beau!

  5. ANDY Dominique

    convaincue que la nature inspire l’art, et même la Vie avec un grand V. Ce qui a de formidable, c’est toutes ces émotions qu’il est possible de ressentir grâce à elle !

    1. Noyaudujardin

      Merci d’avoir pris e temps de commenter.
      De on côté, j’ai voulu visiter ton blog et n’ai pas pu commenter…un bug ?

  6. Marjorie A

    Merci pour cet article motivant! Je suis moi aussi face à mon jardin un peu vide, dans lequel j’ai planté ça et là ce que je souhaitais mais j’aurais dû mieux m’organiser. Disons que d’un dessin d’enfant je vais essayer de passer à un dessin plus abouti. Et comme tu dis il va falloir que j’apprenne les saisonnalités des plantes pour qu’il vive toute l’année…passionnant! Beaucoup de travail et plein de choses à apprendre, mais j’ai hâte!

  7. Bel article. Il n’est pas possible de se lasser de la nature, et effectivement elle est tellement inspirante. D’ailleurs de tout temps les plantes et les végétaux ont inspiré les artistes mais pas seulement. Beaucoup d’inventeurs ont créé à partir de son observation.

  8. Damien Giraud

    En tant que spécialiste de la créativité, j’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt et j’ai été agréablement surpris de voir combien il était riche en idées et en perspectives nouvelles pour moi.

    Votre capacité à aborder la créativité sous différents angles, en explorant des sources d’inspiration variées

    Je vous remercie pour cet article stimulant et j’attends avec impatience de lire vos prochains articles. »

    Damien

Laisser un commentaire